ADMR : les salariées bientôt équipées de véhicule de service

Premier réseau associatif de services à la personne, l’ADMR (Aide à domicile en milieu rural) a pour but de permettre à tous, familles et personnes isolées, de bien vivre chez elles, de la naissance à la fin de vie. L’association de Vercel a tenu son assemblée générale, mardi après-midi, en salle de mairie.
Sous la direction de Agnès Guillemin et d’une dynamique équipe de bénévoles, 15 aides à domicile, 1 porteur de repas, une TISF, et 1 secrétaire, l’ADMR du secteur développe trois gammes adaptées aux besoins, des familles, des personnes âgées, et des personnes handicapées, sur les communes de Orsans, Courtetain, Chaux les Passavant, Bremondans, Belmont, Epenouse, Eysson, Vercel, Granfontaine, Longechaux, Adam les Vercel et Avoudrey.

En 2018, l’ADMR a réalisé 18 057 h en activité prestataire et mandataire auprès des personnes âgée, 1169 heures auprès des personnes en situation de handicap, 1372 heures auprès des familles et 682 heures par les TISF (technicienne d’intervention sociale et familiale). Les aides à domicile ont réalisé plus de 60 000 kms pour se rendre auprès des personnes aidées. Un chiffre sur lequel se sont penchés les responsables qui travaillent actuellement sur le projet d’équiper tous les salariés d’un véhicule de service. Une nouvelle avancée pour les salariées qui ont à cœur de regarder la personne avec dignité et respect dans les aides à la toilette, lever, coucher, aide aux repas, travaux ménagers, accompagnement, portage de repas, téléassistance.

De nouvelles animations : Depuis quelques mois, l’ADMR propose des ciné-goûter pour les séniors,, des séances de gym équilibre, du théâtre interactif, et dès le mois de septembre 2019, elle mettra en place des formations tablette pour les plus de 60 ans. « C’est la première fois que j’allais au cinéma et c’est grâce à l’ADMR » note une mamie.
« Je peux rester chez moi en toute tranquillité car j’ai un bracelet télé-assistance, l’aide ménagère vient deux fois par semaine“ ajoute-t”elle

Source : Irène ANRIOT Est Républicain