pour les marcheurs de l’AVCL

ORCHAMPS VENNES-LES FOURNETS 19 mars 2017

Accompagné de mon ami Michel j’ai reconnu l’itinéraire prévu sur le secteur des Fournets par un après-midi venté et pluvieux, la tête enfoncée dans mon capuchon et les yeux tournés vers les taupinières. J’avais pourtant repéré quelques embranchements à ne pas manquer pour tenter de parcourir cette rando qui par beau temps sera sans aucun doute très agréable.

Le 19 mars vers 9 heures lorsque nous nous rassemblons sur le parking du gymnase d’Orchamps, j’ai dormi de nombreuses nuits et je ne suis plus très sûr de mes souvenirs….allons-y, on verra bien ! On aurait pu faire un bout de chemin en voiture pour gagner le départ du sentier, mais la modestie du kilométrage à parcourir encourage les marcheurs à partir à pied depuis le gymnase…2 petits km sur la route goudronnée, là je suis presque certain de ne pas me tromper. Aucune hésitation non plus sur le beau sentier qui nous conduit aux Chenevrottes, ça se complique un peu plus haut quand il faut traverser « hors-piste » une grande pâture et tenter de retrouver un sentier qui nous conduira à travers le « Bois de Richardeau » jusqu’à la ferme auberge du Tartot. On y arrive mais pas question d’y boire un café, le patron part aux Fournets pour fêter ses 60 printemps à la salle des fêtes. Pour poursuivre notre chemin on devait suivre hors sentier les balises des pistes de raquettes….mais le club des Fournets a débalisé alors au jugé en enjambant quelques barrières toujours ouvertes en hiver..(mais ce n’est plus l’hiver et les vaches vont revenir) on progresse en direction du village, mais le temps se gâte, un crachin de montagne, porté par une bise frisquette nous fait craindre le pire pour notre pause de midi. Je propose pourtant un détour par le chalet de départ des pistes de fond où j’espérais qu’on pourrait s’abriter, mais les responsables n’ouvrent pas leurs installations aux vagabonds…alors il faudra chercher ailleurs. Je me souviens avoir vu quelques tables dans la forêt, on pourra y être en moins d’un quart d’heure, la forêt nous protège bien de la bise et il ne pleut plus, alors le casse-croute est presque confortable. Rassasiés, nous commençons notre retour et au passage nous « visitons » « le Fourneau de la Guémande » vaste salle souterraine de 32 m x 40 m pour 14 m de haut. (Dans le secteur, « fourneau » veut dire doline et il n’est pas exclu que ce terme aurait donné son nom à la commune de Fournets.)

On traverse le village en passant devant la salle des fêtes où l’anniversaire bat son plein et après avoir admiré le paysage depuis le haut de la côte, par le « Chemin de la messe »(bordé de bois joli) qu’empruntaient les paroissiens de Granfontaine pour monter faire leurs dévotions à l’église de la paroisse située aux Fournets , on se dirige vers le domaine de la « Queugne » puis par un chemin malaisé on retrouve, presque sous le soleil la route goudronnée qui nous permet de sécher nos godillots avant de déguster le jus de fruit et le pain d’épices proposés par l’AVCL.

Belle balade, sur un secteur rarement fréquenté…presque sans se perdre avec des passages hors sentiers sur une terre très attachante qui aurait ravi notre secrétaire.